accueil De l'Oeuf au papillon Les papillons de France La vie des papillons L'anatomie des papillons Les prédateurs des papillons Les papillons tropicaux Forum

La vie des papillons

Une vie de papillon
Rythme de vie
Les territoires
La nutrition
La reproduction

 

 

La reproduction des papillons

La reproduction

Les parades nuptiales
Les mâles et les femelles peuvent se sentir à plusieurs kilomètres grâce aux puissantes phéromones et à leurs antennes très sensibles. Lorsqu'ils se sont rapprochés, la parade nuptiale commence. Le mâle doit séduire la femelle pour l'inciter à s'accoupler. Pour cela, il s'adonne à de véritables denses de séduction. Il poursuit la femelle qui feint de s'enfuir. Les mâles étant très persévérants, la poursuite peut durer très longtemps. Parfois, plusieurs mâles luttent pour la même femelle. Une véritable guerre de parfums s'engage alors, chaque mâle libérant son propre parfum dans l'espoir d'être l'heureux élu qui pourra s'accoupler avec elle. Lorsqu'une femelle rejette un mâle parce qu'elle à déjà été fécondée ou qu'elle n'est pas prête, elle le lui fait comprendre en levant son abdomen , presque à 90°. Dans le cas contraire, elle participe aux danses engagées par le mâle.

L'accouplement
Lorsqu’une femelle a acceptée les avances d’un mâle, ils se préparent à s’accoupler. Pour se faire, les deux papillons se placent côte à côte pour faire entrer en contact leur deux abdomens. Une fois le contact réalisé, ils se mettent dos à dos, afin que le mâle puisse transférer son liquide séminal dans l’abdomen de la femelle. L’accouplement dure en moyenne une demi-heure, mais peut durer jusqu'à trois heures. Il se fait en général sur une feuille, mais si ils sont dérangés, ils sont tout à fait capables de s’envoler, tout en restant dans la même position, afin de se poser dans un lieu plus tranquille. Il est possible à une femelle de s’accoupler avec plusieurs mâles, dans quel cas il semblerait que ce soit le sperme du dernier partenaire qui servirait à la fécondation. Cela expliquerait que les mâles doivent chasser les mâles rivaux même après l’accouplement. Les femelles pondent leurs œufs après avoir été fécondées. Elles les déposent généralement délicatement, sur les feuilles de la plante hôte, sur laquelle ils se collent. Cependant, les femelles de certaines espèces, comme le demi deuil (Melanargia galathea), pondent leurs œufs en vol. il s’agit d’espèces dont les chenilles peuvent se nourrir de beaucoup de variétés de plantes, et les œufs ont donc de grandes chances de tomber sur une plante hôte.

 

Accouplement de myrtils.